1ère ES2 – 2017-2018

Corrigé du bac blanc : cliquez ici.


Vous trouverez ici toutes les informations concernant la progression de la 1ère ES2 en classe de français (cliquez sur ce qui vous intéresse pour y accéder) :

Plan de la page


Boîte à outils

Fiches (notions, Histoire littéraire…)

Retour en haut de la page

Méthode

Retour en haut de la page

Révisions

Retour en haut de la page

Pour s’exercer

⇒ Et pour améliorer votre expression, consultez la page « Dire / Ne pas dire » de l’Académie française.

Retour en haut de la page


Séquence 1. Invectives poétiques à la Renaissance

Groupement de textes (GT) – Poésie et quête du sens, du Moyen-Age à nos jours
septembre-octobre 2017
img_durer_le-violent_1495
A. Dürer, « Le violent », estampe, 1495 (source : Gallica).

Introduction

1/3 Invective et travail poétique sur la langue

Document complémentaire (DC) 1. Documentaire de Pierre-François Gaudry, Espèce de… L’insulte n’est pas inculte (2012).

2/3 La poésie de la Renaissance

Poesie_Renaissance

A. Les points communs entre les auteurs de la « Génération Marot » et ceux de la Pléiade

a. Sur le plan politique et social

→  Le poète joue un rôle dans la cité
→ La poésie est un outil de l’ascension sociale

b. Sur le plan esthétique

→ La poésie, un genre roi
DC 2. Musique et poésie à la Renaissance – deux exemples de mises en musique de poèmes :

→ Le rapport à l’Antiquité – l’exemple de Martial

B. La Pléiade, une « révolution poétique » du règne de Henri II ?

a. La Deffence et Illustration de la langue françoyse de Joachim Du Bellay : une entrée polémique et remarquée sur la scène poétique (1549)

TC corpus 3. Autour de la parution de la Deffence et Illustration de la langue françoise (DILF) de Du Bellay (1549).

b. La délimitation d’un groupe ? Le cas de la Pléiade

NdC 2 et TC Corpus 4. Fiche « Non, les poètes de la Pléiade ne sont pas 7 ».

3/3 Trois querelles

A. 1534-1537 : la querelle entre Marot et Sagon

a. Source de la Querelle

→ Les noces princières d’août 1534

b. Une question de religion ?

→ Le contexte historique
→ Le cas Marot
→ Le cas Sagon
→ Derrière les convictions religieuses, des enjeux cachés

c. Les enjeux de la diffusion imprimée

DC 3. Bois gravés de la querelle Marot /Sagon (document distribué en classe, p.1 et p. 2).
DC 3bis. La querelle Marot / Sagon par l’image (références complémentaires).

d. Constitution de « groupes » à la faveur de la querelle

→ Des partisans de part et d’autre
→ Des textes anonymes ou publiés sous pseudonyme : une pratique stratégique

e. En 1537, un appel à l’apaisement aux effets mitigés

→ L’intervention satirique de l’abbé des Conards
→ Les propos plus mesurés de Saint-Gelais
→ Des attaques contre Marot dans les vers de Sagon jusqu’en 1544, date de leur mort à tous les deux.

B. 1550-1558 : la querelle entre Ronsard et Saint-Gelais

a. Présentation des protagonistes

→ Mellin de Saint-Gelais (1491-1558)
→ Pierre de Ronsard (1524-1584)

b. Source de la querelle : la scène de « mellinisation » (juin 1550)

→ Le récit de Michel de L’Hospital

c. Les modalités de l’affrontement

TC corpus 5. La querelle Ronsard / Saint-Gelais.

→ Le fort de la querelle : 1550-1553
→ Tentatives d’apaisement
→ Des braises encore fumantes : 1553-1558

℘ La fourberie insultante des « pièces recyclées »
℘ L’agressivité subtilement menaçante de Ronsard
℘ L’habileté courtisane de Saint-Gelais qui insulte Ronsard en ayant l’air de faire son éloge

⇒ Annexe  : DC4 et TC corpus 6. L’étrange tombeau de Saint-Gelais par Du Bellay – un ultime coup de pied de l’âne sous couvert d’éloge ?
Lecture facultative sur le même sujet : Texte de l’article « “J’irai cracher sur vos tombes”: l’étonnant hommage de Du Bellay à Saint-Gelais ».

Cliquez ici pour accéder au cours du 29/09/17 

C. 1563 : la querelle entre Ronsard et les Réformés

a. Le contexte religieux et politique : première guerre civile

→ Une fragilité politique qui explique l’aggravation des tensions
→ Le déclenchement de la première guerre civile

b. La question de l’engagement de Ronsard

→ Ronsard, un catholique modéré tenant de l’ordre
→ Jusqu’en 1561, un prudent silence
Les Discours : une entrée progressive dans un engagement plus politique que religieux

c. Les attaques des Réformés, pour la plupart anonymes

TC corpus 7. La querelle Ronsard / Réformés.

→ Ronsard : une voix qui compte et qu’il faut contrer
→ Contenu des attaques
→ Un changement de ton lié au contexte de guerre civile

En complément (documents facultatifs)

⇒ Synthèse de la phase introductive


Séances détachées – méthodologie


Étude de textes –

LA 1. Marot, L’Adolescence clémentine, rondeau 5 (1532/ 1538) [ainsi que : DC 5. Giotto, détail de fresque représentant l’allégorie de l’envie et TC corpus 8. Deux rondeaux de Marot, père et fils].
DC 5. Mise en musique du rondeau 5 par Pierre Certon.

LA 2. Amboise, Le Secret d’amours, ballade « Mais qui est-il ce gentil rimailleur ? » (1542) [ainsi que DC6. Le corbeau, en image et en texte, chez Pierre Belon]

LA 3. Du Bellay, Les Regrets, sonnet 69 (1558).

Deux propositions de lecture du sonnet par un comédien, N. Raccah

Début de l’analyse stylistique du sonnet (travail préparatoire)

LA 4. Ronsard, Responce aux injures, v. 23-44 (1563).


Lecture cursive

Pour aller plus loin sur Baudelaire,

Et pour prouver que les Belges ne sont vraiment pas rancuniers, voyez également cette exposition, qui a lieu en ce moment et jusqu’au mois de mars 2018 à Bruxelles.

*

Corrigé de la dissertation n°1.

NB. Cliquez ici pour accéder au sujet type bac à traiter pour le 10 novembre 2017 (voir agenda des devoirs).

Corrigé du devoir type bac n°1 (attention à l’ouverture du fichier, qui compte 22 pages et des images, si bien qu’il est un peu lourd : prenez patience, avant de prendre modèle).

*

Retour en haut de la page


Séquence 2. Louise Labé, Débat de Folie et d’Amour (1555)

Œuvre intégrale (OI) – La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation
novembre – décembre 2017
Portrait de Louise Labé Lyonnaise, gravure de Pierre Woeiriot, 1555 (source : BNF, cabinet des estampes).
Portrait de Louise Labé, gravure de Pierre Woeiriot, 1555 (source : BNF, cabinet des estampes).

Introduction

1/3 Présentation de Louise Labé et de ses Euvres

2/3 Contexte – La Querelle des femmes et la Querelle des Amyes

  • DC3. Répliques, France Culture, émission du 26 novembre 2016, Conversation philosophique sur l’amour. [Dans cette émission interviennent P. Audi et F. Wolff, tous deux philosophes. L’échange est un peu complexe mais je vous fournis tout de même le lien permettant d’accéder à l’enregistrement car cette conversation prolonge parfaitement la réflexion engagée ici. Je vous invite donc à l’écouter, en acceptant que certaines subtilités vous échappent (ce n’est pas grave du tout) mais en essayant de réfléchir par vous-même aux idées présentées par les orateurs].

3/3 La question du genre du DFA


Étude de textes –

LA1. « Quand Folie fait la démonstration de sa supériorité » (discours 1).

LA2. « La leçon d’Amour » (discours 4).

LA3. « Le réquisitoire d’Apollon » (discours 5).


Lectures cursives ( au choix)


Textes et documents complémentaires de fin de séquence

Liste non exhaustive de questions d’entretien sur la séquence


En complément (enregistrement non inscrit au sommaire de séquence mais dont je vous conseille vivement l’audition) : une conférence prononcée le 30 mai 2016 à l’ENS, dans laquelle le philosophe F. Wolff s’emploie à définir l’amour – c’est aussi l’occasion de mieux saisir ce que l’on entend par l’opération de définition de son sujet, qui, est, avant tout, une opération de questionnement pour cadrer au mieux le champ du sujet et lutter contre le vague, l’imprécision, le flou. Définir, on le verra ici, c’est le préalable à toute pensée.

def-amour-wolff

Retour en haut de la page


Séquence 3. Satire du courtisan à l’âge classique

Groupement de textes (GT) La question de l’Homme dans les genres de l’argumentation. 
janvier 2018
courtisan
Jean-Léon Gérôme, « L’accueil du Grand Condé par Louis XIV à Versailles en 1674 », 1878,
toile conservée à Paris, Musée d’Orsay (source : Wikipédia).

Introduction


Étude de textes –

LA 1. La Fontaine, Fables, Livre VIII, 14, « Les Obsèques de la lionne », 1678.

LA 2. Boileau, Epîtres, IX, « Au marquis de Seignelay » (extrait), 1675.

LA 3. Saint-Simon, Mémoires, Portrait du duc de Vendôme [publication posthume en 1829-1830].

30/01/18. Pour répondre à la pertinente question posée aujourd’hui par Sharon, l’expression « enfant naturel » apparaît dans la langue française dès le XIVe siècle. Donc l’interprétation qu’elle proposait de l’usage insistant de l’adjectif « naturel » dans l’extrait, qui stigmatiserait implicitement le duc de Vendôme, en tant que descendant d’un bâtard royal, peut en effet être soutenue – sans toutefois perdre de vue le sens plus évident du terme dans la passage, et sans donner non plus à cette perfide insinuation un poids excessif dans les équilibres du texte.

Liste non exhaustive de questions d’entretien sur la séquence

Retour en haut de la page


Séquence 4  /  Le théâtre dans le théâtre.
Corneille, L’Illusion comique (1636-1639)

Œuvre intégrale (OI) Le théâtre, texte et représentation. 
février/mars 2018

 Attention, pour cette séquence, vous devez vous procurer obligatoirement
la pièce dans dans l’édition Pocket qui propose la première version de l’œuvre.

IC
François Frapier (Matamore) et Frédéric Laurent (Clindor) dans une mise en scène de Jean-Marie Villégier, créée en 1997. Cliché Marie-Noëlle Robert. Source http://www.illustretheatre-jmvillegier.fr/
1. Une pièce qui s’inscrit dans le mouvement littéraire et culturel du baroque
  • Contexte baroque de composition de la pièce (1636-1639) puis de réécriture de l’œuvre dans un style imparfaitement classique, visant à gommer les caractéristiques baroques les plus saillantes (1682).
  • Définition des caractéristiques du baroque.
2. Une pièce organisée par une série de mises en abyme
3. Une intrigue qui conduit à s’interroger sur ce qu’est l’art du théâtre

Étude de textes –

Textes des quatre lectures analytiques, pour le descriptif.

LA1/ II, 2, « Quoi, Monsieur, vous rêvez […] vous refuser son cœur » (Clindor, Matamore).  Commentaire du texte 1.

LA 2. / II, 3, « Hélas s’il est ainsi […] une vaine poursuite » (Isabelle, Adraste). Commentaire du texte 2.

LA 3. / III, 7, « Les voilà, sauvons-nous ! […] traiter mes amours » (monologue de Matamore). Commentaire du texte 3.

LA 4. / V, 6, « Ici on relève la toile […] de sa bonne fortune » (Alcandre, Pridamant). Commentaire du texte 4.


Lecture cursive (au choix)

  • Plaute, Le Soldat fanfaron, 202 av. J.-C. (édition libre)
  • Pedro Calderón de la Barca, La Vie est un songe, 1635 (édition libre).

Liste non exhaustive de questions d’entretien sur la séquence

Retour en haut de la page


Séquence 5  /  L’essentiel et l’accessoire. Place de l’objet dans le texte et sur la scène de théâtre

Ionesco : « Tout est langage au théâtre, les mots, les gestes, les objets. Il n’y a pas que la parole ».

Groupement de textes (GT) Le théâtre, texte et représentation. 
avril 2018
1
Vignette de la bande-dessinée de Xavier Löwenthal, Iphigénie, éd. La 5e couche, Bruxelles, 2000.

Textes et documents complémentaires

  • William Shakespeare, Hamlet, V, 1 (Scène du crâne, extrait).
    • Gotlib et Alexis, « Hamlet », Cinémastock, (planche de bande-dessinée, 1972).
  • Molière, Les Fourberies de Scapin, III, 2 (scène du sac et du bâton).
  • Pierre-Augustin Caron de Beaumarchais, Le Mariage de Figaro, I, 6-9 (le ruban).
  • Victor Hugo, Ruy Blas, V, 4 (scène dernière : le flacon).

Lecture analytique

Lecture cursive (au choix)

  • Victor Hugo, Ruy Blas, 1838 (édition libre)
  • Eugène Ionesco, Rhinocéros, 1959 (édition libre).

Question sur corpus : Quelle place est réservée aux accessoires dans les cinq textes théâtraux de cette séquence ?
Commentaire composé : texte de Beckett. Correction du commentaire
Dissertation : Faut-il considérer que les pièces de théâtre prennent véritablement leur sens au moment de la représentation ?

  • Pour préparer le sujet de dissertation et aller plus loin dans la réflexion : « Une saison au théâtre », émission de France Culture du 8 avril 2018 consacrée à « La gestuelle de l’acteur« , entretien avec Christian Hecq, sociétaire de la Comédie française.

Liste non exhaustive de questions d’entretien sur la séquence

Retour en haut de la page


Séquence 6 / Diderot, Jacques le fataliste et son maître (1765-1780 ; 1796).

Le personnage de roman à l’épreuve du monde

Œuvre intégrale (OI) Le personnage de roman. 
mai 2018

Édition obligatoire : éd.  Ghislaine Zaneboni, Hatier, coll. Classiques et compagnie Lycée, 2013) – Attention, c’est une lecture longue et un peu difficile : n’attendez donc pas le dernier moment !

img_diderot_biographie_courte_12087_600
Louis Michel Van Loo, Portrait de Denis Diderot en 1767, Toile conservée à Paris, Musée du Louvre.

Compléments à la lecture de l’œuvre

Lectures analytiques

Retour en haut de la page


Descriptif

Vous trouverez ici les sommaires de séquences qui seront transmis en fin d’année à vos examinateurs et à partir desquels ceux-ci prépareront les questions à vous poser. Il faudra que ces documents figurent en tête de votre porte-vue mais aussi qu’ils vous servent de guide pour préparer efficacement votre épreuve orale : vous ne devez rien ignorer de ce qu’ils contiennent, et être prêts à présenter tous les textes, documents et textes complémentaires qui y sont listés.

Retour en haut de la page