Satire du courtisan à l’âge classique : questions d’entretien

Vous trouverez ici une liste (non exhaustive) de questions d’entretien possibles sur la séquence « Satire du courtisan à l’âge classique ». Elle sera complétée au fur et à mesure de l’avancée du cours.

chw6bogw0aaptuw
Alexandre explore la mer dans sa cloche de plongée, détail d’une miniature du ms. British Library Royal 15Evi, f. 20v (Talbot Shrewsbury Book), 1444-1445. Source : British Library.
Autour des problématiques de la séquence
Analyse du titre
  • Qu’entend-on par satire ?
  • Qu’est-ce qu’un courtisan ?
  • Qu’est-ce que l’âge classique ?
Histoire littéraire, histoire des arts et histoire des idées
  • Qui sont les moralistes ?
  • Comment définiriez-vous le mouvement littéraire et culturel du classicisme ?
  • Les auteurs classiques considèrent qu’il faut « plaire » et « enseigner » (placere et docere) en même temps : pouvez-vous donner un ou plusieurs exemple(s) de cette association dans les différents textes que vous avez lus ?
  • Dans l’esthétique classique, les auteurs associent souvent copia et varietas (« abondance » et « variété ») : pouvez-vous en donner un ou plusieurs exemple(s) dans les différents textes que vous avez lus ?
  • En analysant les trois documents iconographiques réunis sous le titre « Morts de reines et funérailles princières au XVIIe siècle », que pouvez-vous dire de la façon dont ces événements sont traités dans ces images ? En quoi cela contraste-t-il avec la façon dont La Fontaine évoque la mort de la lionne dans la fable XII, 14 ?
  • Comment définissez-vous la sprezzatura ?
  • Qu’est-ce que le jansénisme ?
  • Le courtisan a-t-il toujours été l’objet de critiques ? Quelles évolutions observez-vous dans le traitement de ce sujet et comment expliquez-vous ces transformations ?
Le courtisan critiqué
  • Comment la critique du courtisan s’exprime-t-elle dans les différents textes que vous avez lus à l’occasion de cette séquence ?
  • Dans quelle mesure peut-on considérer que la cour est un milieu qui génère des comportements immoraux, quels que soient les caractères individuels des personnes qui s’y trouvent ?
  • En quoi la cour est-elle à la fois objet d’attraction et de répulsion ?
  • Quels sont les défauts les plus fréquemment pointés chez les courtisans ?
  • En quoi les critiques formulées contre les courtisans vous semblent-elles pouvoir être transposées dans d’autres milieux, d’autres structures sociales que celles d’une cour de roi ?
Autour des genres littéraires et de l’argumentation
  • Qu’est-ce qu’un apologue ?
  • Comment définissez-vous le genre de la fable ?
  • Qu’est-ce qu’une épître ?
  • Quelle différence faites-vous entre argumentation directe et argumentation indirecte ? entre convaincre et persuader ?
  • Montrez que l’argumentation est parfois implicite dans vos textes. Quel effet cela produit-il ?
  • Qu’est-ce qu’une moralité ?
  • Quel est le sens du terme « didactique » ?
  • Quel est le genre qui vous paraît le plus adapté pour argumenter ? Pourquoi ?
  • L’ironie peut être mise au service de la satire : pouvez-vous définir ce procédé et en donner un ou plusieurs exemple(s) dans les textes complémentaires de votre séquence ?
Autour des textes complémentaires
  • Quelle image de la cour nous donnent Castiglione, Du Bellay et Régnier ?
  • Selon vous, pourquoi Du Bellay se montre-t-il si sévère à l’égard de la cour ?
  • Que pouvez-vous me dire de La Bruyère et de son œuvre Les Caractères ?
  • Comment définiriez-vous la façon d’écrire de La Bruyère ?
  • Parmi les différents textes extraits du chapitre « De la cour », des Caractères de La Bruyère, lequel ou lesquels ont retenu votre attention, et pourquoi ?
  • Comment s’exprime l’humour de La Bruyère dans ces extraits ?
  • En quoi les petites saynettes qu’il brosse dans ce chapitre sont-elles porteuses de critiques à l’égard des courtisans ?
  • Quel lien pouvez-vous faire entre « Les Obsèques de la lionne » et « Les Animaux malades de la peste » ?
  • Que pensez-vous des moralités de ces deux fables de La Fontaine ?
  • Quel type d’enseignement délivrent les fables que vous avez lues dans cette séquence ?
Sur la lecture cursive – La Princesse de Clèves de Mme de La Fayette
Un roman historique ?
  • Quelle image de la cour de Henri II nous donne le roman ?
  • Dans quelle mesure peut-on considérer que ce roman est historique ?
  • Par quels moyens Mme de Lafayette crée-t-elle des effets de réel visant à donner l’impression au lecteur que l’histoire se passe bien au milieu du XVIe siècle ?
  • Quels types de libertés Mme de Lafayette prend-elle avec le traitement historique de son intrigue ?
Un roman psychologique ?
  • Qu’entend-on par « roman psychologique » ?
  • On présente d’ordinaire La Princesse de Clèves comme un roman psychologique : en quoi cela vous paraît-il pertinent ?
Sur l’intrigue
  • Que pensez-vous des scrupules de La Princesse de Clèves ?
  • Que pouvez-vous me dire du personnage de Mme de Chartres ? du duc de Nemours ? de M. de Clèves ?
  • Que pensez-vous du traitement réservé au personnage de Marie Stuart dans le roman ?
  • Que pensez-vous du traitement réservé au personnage de Catherine de Médicis ?
  • Que pensez-vous du traitement réservé au personnage de Diane de Poitiers ?
  • Que pensez-vous du traitement réservé au personnage de François II ?
  • Quels rôles jouent les bals dans le roman ?
  • Dans quelle mesure peut-on considérer que les courtisans du roman vivent dans la dissimulation ?
  • Que pouvez-vous dire de l’éducation qu’a reçue la Princesse de Clèves ?
  • Quelle image de Coulommiers nous donne le roman ?
  • Quels sont les passages du roman qui vous ont le plus marqués et pourquoi ?
  • Comparez le traitement de la mort de Henri II dans le roman avec celui de la mort de la lionne dans la fable XII, 14 de La Fontaine.